Alha Group Air Cargo Italy

cargo-plusCreated with Sketch.Tavola disegno 1 copia 11map-pinCreated with Sketch.Tavola disegno 1 copia 5Tavola disegno 1 copia 9Tavola disegno 1 copia 6

Code d'éthique et politiques de l'entreprise

Le Groupe Alha offre des services de manutention de marchandises pour le secteur aéroportuaire. Le Groupe est contrôlé par CBS Srl (la Société Holding) qui, conformément à son modèle d'organisation, de gestion et de contrôle prévu par le décret législatif n° 231 du 8 juin 2001 (le Modèle), adopte et est liée par le présent Code d'éthique.

Après l'approbation du Modèle et du Code d'éthique, le Holding veillera à ce que les documents soient transmis aux Sociétés qu'il contrôle afin que les principes éthiques et comportementaux des documents soient adoptés par l'ensemble du Groupe Alha.

Dans ce Code, chaque règle d'éthique et de comportement est toujours basée sur la condition préalable sous-jacente du respect inconditionnel de la loi. La violation de la loi, même lorsqu'elle est considérée comme étant dans l'intérêt d'Alha, n'est jamais et en aucun cas tolérée. Aucune règle ou partie de ce document ne peut être considérée comme échappant à cette condition générale inconditionnelle. 

Voir les politiques de l'entreprise ici:

Quality Policy | Safety Policy | Security Policy | Envriomental Policy | Pharma & Fresh and Food Safety Policy

CODE D'ÉTHIQUE

1. Principes généraux
Le présent code d'éthique ("le code") doit être compris comme un ensemble de principes éthiques avec des règles de comportement ultérieures complétant et dépassant les obligations imposées par la loi.

1.1. Principes éthiques adoptés par ALHA
Pour la société holding, les documents suivants constituent les fondements éthiques de son code :

  • La Constitution de la République italienne;
  • La Charte des droits fondamentaux de l'Union européenne;
  • La Déclaration universelle des droits de l'homme des Nations unies;
  • Les conventions fondamentales de l'Organisation internationale du travail ;
  • Les Principes directeurs de l'OCDE à l'intention des entreprises multinationales;
  • La stratégie 2020 de l'Union européenne;
  • Les communications de la Commission européenne sur la responsabilité sociale des entreprises, le gouvernement d'entreprise et les lignes directrices nationales mettant en œuvre des comportements volontaires sur les questions sociales et entrepreneuriales;
  • Les lignes directrices publiées par la Confindustria (Confédération générale de l'industrie italienne) pour développer des modèles d'organisation, de gestion et de contrôle en vertu du décret législatif n° 231/2001.

1.2. Objet du code 
 L'objectif du code est d'amener la gestion et les activités professionnelles des entreprises au-delà du simple respect de la loi en recherchant et en promouvant des normes de comportement plus élevées. Cela permettra d'éviter le risque de comportements - même potentiels - qui pourraient être à la base de crimes, améliorant ainsi la structure organisationnelle globale.

1.3. Engagements volontaires et durables
Les engagements organisationnels pris par les sociétés du groupe Alha pour atteindre les objectifs de ce code sont volontaires et ne sont pas imposés par la loi. Par conséquent, ils sont durables et, par conséquent, financièrement abordables, organisationnellement réalisables et durables.

1.4. Dispositions obligatoires
Les personnes qui suivent ce code doivent respecter ses dispositions et adopter ses règles, qu'elles travaillent en Italie ou à l'étranger.

1.5. Formation
Chaque destinataire doit se familiariser avec le code et recevoir une formation régulière sur son contenu. Dans le cas des directeurs, gestionnaires et autres dirigeants, une analyse approfondie sur le modèle dans son ensemble doit être proposée.

2. Bénéficiaires et principes éthiques
Le Code est destiné aux personnes qui travaillent à la réalisation des objectifs des sociétés du groupe Alha qui ont adopté le modèle. Plus précisément:
1) Les membres des comités et conseils d'administration des sociétés (directeurs, conseil d'administration, comité exécutif, auditeurs);
2) Les cadres supérieurs;
3) le personnel (employés et agents);
4) les travailleurs contractuels;
5) Consultants, professionnels et fournisseurs de biens et de services.

2.1. Principes éthiques généraux
Conformément aux lignes directrices européennes et internationales en matière d'éthique et de gouvernance d'entreprise adoptées par la société holding, le groupe Alha suit ces principes éthiques généraux:
1) Protection de la dignité humaine, de l'intégrité et de la sécurité des personnes et des lieux de travail;
2) Respect des droits civils, politiques et religieux;
3) Respect de la vie privée et familiale;
4) Promotion de l'égalité des chances;
5) Protection de l'environnement et des biens historiques;
6) l'impartialité, la régularité et la transparence des actions, des choix et des informations de la société;
7) Confidentialité et protection de la vie privée et des informations sensibles;
8) Transparence, exhaustivité, compréhensibilité et régularité des rapports;
9) utilisation appropriée des actifs de la société;
10) Innovation entrepreneuriale et excellence dans les services;
11) Relations constructives et transparentes avec les parties prenantes.

2.1.1. Protection de la dignité humaine, de l'intégrité et de la sécurité des personnes et des lieux de travail
La dignité humaine est le sujet de l'article premier de la Charte des droits fondamentaux de l'Union européenne et est à la base de la Constitution de la République italienne, de la Déclaration universelle des droits de l'homme des Nations Unies et, avec la sécurité des personnes et des lieux de travail, est à la base même d'autres documents cités dans ce Code. Pour cette raison, outre l'application diligente des règles sur la santé et la sécurité au travail, les sociétés du groupe Alha s'engagent à apporter ces améliorations supplémentaires, durables et non obligatoires qui peuvent offrir aux personnes une plus grande sécurité et des compétences accrues. Elles invitent toutes les parties intéressées à adopter des pratiques utiles à cet égard sans omettre d'informations qui pourraient mettre en évidence des situations potentiellement critiques.

2.1.2. Respect des droits civils, politiques et religieux
La protection des droits des personnes, en particulier des personnes vulnérables, est à la base de chaque engagement pris au niveau européen, communautaire et national. Les sociétés du groupe ALHA, dans la mesure où cela relève de leur responsabilité et dans le cadre de leurs activités commerciales, doivent promouvoir le respect des droits civils, politiques, religieux et sociaux en réduisant ou en éliminant les pratiques susceptibles de produire ou de cacher des violations ou de restreindre ces droits. Toute évaluation qui est influencée de manière injustifiée par des facteurs qui n'ont rien à voir avec le mérite et les compétences, tels que la religion, le sexe, la couleur de la peau, les préférences sexuelles, les opinions politiques ou syndicales, le statut social, le handicap ou d'autres facteurs qui ne sont pas simplement professionnels, doit être considérée comme une violation des principes éthiques promus par les sociétés du groupe Alha et est donc passible de sanctions.

2.1.3. Respect de la vie privée et familiale
La nature entrepreneuriale d'une activité ne diminue pas le rôle social que la République italienne et l'Union européenne reconnaissent à chaque entreprise. En effet, les sociétés du groupe Alha, tout en respectant leurs objectifs commerciaux, tiennent compte de la vie personnelle et familiale de leurs employés au moment d'organiser leurs activités.

2.1.4. Promotion de l'égalité des chances
L'évaluation du personnel et des services professionnels, bien que correctement effectuée, n'est pas considérée comme suffisante pour promouvoir l'égalité des chances. Les sociétés du groupe Alha exigent une déclaration écrite et orale éliminant les obstacles, les préjugés, la discrimination et attendent un comportement conforme à cet objectif.

2.1.5. Protection de l'environnement et des biens historiques
Les sociétés du groupe Alha opèrent en évaluant chaque mise en œuvre durable afin d'améliorer la qualité de leurs services par rapport aux défis environnementaux fixés par l'Union européenne et par rapport à la protection des biens historiques et artistiques avec lesquels elles entrent en contact au cours de leurs activités.

2.1.6. Impartialité, bienséance et transparence des actions, des choix et des informations des sociétés
Les relations professionnelles avec les destinataires du code, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur du groupe, doivent être fondées sur des comportements rigoureux et transparents. Les stratégies qui sont trompeuses ou qui mettent en péril le travail correctement effectué ne sont pas acceptées car elles peuvent mettre gravement en danger les relations, la réputation personnelle et celle de la société et peuvent entraîner une violation de la loi. La mise en œuvre complète et opportune de la politique de l'entreprise est donc la première condition préalable au respect de ce principe.

2.1.7. Confidentialité et protection de la vie privée et des informations sensibles
En augmentant la protection et les garanties offertes par la législation sur la vie privée, chaque destinataire doit être aligné sur les processus qui nécessitent une attention particulière à la gestion des données et aux informations sensibles. L'utilisation des informations et des données (y compris leur stockage ou leur élimination), même si elle est légale à l'époque, peut toujours être risquée et rendre vulnérables les personnes et les processus de l'entreprise. Il est donc demandé aux destinataires de faire un usage prudent des informations en leur possession en les conservant là où elles peuvent être facilement et constamment contrôlées.

2.1.8. Rapports transparents, exhaustifs, compréhensibles et réguliers
Le soin apporté au contenu et au langage utilisé, afin que les rapports réguliers aux actionnaires et au monde extérieur soient clairs, véridiques et exhaustifs, est l'une des principales tâches des directeurs du groupe et des destinataires en général. En outre, le respect de deux recommandations volontaires de la Commission européenne est demandé. La première recommandation concerne la "triple approche" qui demande aux entreprises de présenter des rapports non seulement financiers, mais aussi sociaux et environnementaux. En ce sens, le Groupe va promouvoir dans un avenir proche ce type de reporting de la manière qu'il considère la plus appropriée. Le principe européen "se conformer ou expliquer" sera adopté chaque fois que les engagements pris précédemment ne pourront être tenus.

2.1.9. Utilisation correcte des actifs de l'entreprise
Afin de renforcer les dispositions de la loi sur le blanchiment d'argent, la corruption, les délits de fonction et les crimes connexes, les sociétés du groupe Alha accordent une attention particulière à la provenance des actifs qui ont été acquis et à leur utilisation. Il est demandé à chaque destinataire de s'assurer que les actifs proviennent de canaux commerciaux réguliers et qu'il n'y a pas de suspicion d'activité illégale liée à leur fabrication, leur commercialisation, leur achat et leur utilisation.

2.1.10. Innovation entrepreneuriale et excellence dans les services
Les services offerts par le groupe Alha sont complexes, exigent un haut niveau de spécialisation et des procédures de sécurité avancées et sont constamment mis à jour. Les personnes travaillant pour le Groupe Alha sont donc constamment proactives dans l'amélioration de la qualité des services et des technologies utilisées. L'approche principale du groupe comprend, avant tout, l'échange de bonnes pratiques et des ajustements techniques opportuns pour adopter des solutions innovantes.

2.1.11. Relations constructives et transparentes avec les parties prenantes
Dans le cadre des relations avec les entreprises, les parties prenantes sont des interlocuteurs privilégiés, en particulier si elles sont impliquées dans les syndicats. Le groupe entend établir des relations stables, durables et fructueuses avec ceux qui partagent - dans des rôles différents - les résultats positifs du groupe. Les parties prenantes comprennent les représentants des syndicats, les clients, les communautés locales, les coopératives, les autres types de travailleurs contractuels, les associations (telles que les associations de consommateurs, de défense de l'environnement et des animaux et celles qui travaillent sur les droits individuels) et les institutions qui veillent au bien-être des communautés, les actionnaires et les détenteurs d'obligations.

3. Règles de conduite des bénéficiaires
Les règles de conduite énumérées ci-dessous concernent l'application des principes éthiques mais n'épuisent pas les obligations et devoirs qui pourraient découler de circonstances non prévues par le présent code.

3.1. Règles de conduite
Les bénéficiaires doivent suivre les procédures de l'entreprise et, pour ce faire, ils doivent respecter les règles générales de conduite suivantes.

3.1.1. Environnement de travail
Les bénéficiaires doivent contribuer à un environnement professionnel sûr qui tient compte des sensibilités des personnes. Par conséquent, les comportements suivants sont considérés comme compromettant cet objectif et sont passibles de sanctions : 
1) Travailler sous l'influence de l'alcool, de drogues ou de substances produisant les mêmes effets ;
2) Utiliser ou distribuer des drogues au travail ;
3) Stocker sur des appareils électroniques personnels conservés dans des locaux, des entrepôts, des bâtiments auxiliaires ou tout autre lieu pouvant être attribué au Groupe Alha:

a) Matériel pornographique de tout type;

b) Matériel de propagande lié à des organisations politiques, religieuses ou d'un autre type qui exaltent des valeurs ou des actions en contradiction flagrante avec les droits individuels établis par les Nations Unies, l'Union européenne et la République italienne;

c) Matériel qui n'a pas été obtenu dans le respect des lois sur les droits de propriété intellectuelle, la vie privée, le secret industriel et le secret d'État;

d) Matériel passé en contrebande ou de provenance illégale ou inconnue qui pourrait mettre en danger la santé et la sécurité;

e) Matériel ou informations sensibles dont l'utilisation et la possession n'ont absolument pas été autorisées.

En général, les documents, les outils de travail, les usines, les équipements et tout autre bien ou actif, matériel ou immatériel, appartenant aux sociétés du groupe Alha ou en transit, doivent être utilisés uniquement pour les besoins de la société en adoptant les procédures de sécurité qui ont été spécifiquement établies. Ils ne peuvent être utilisés à des fins personnelles ni être transférés ou mis à la disposition de tiers de manière illégale. Ils doivent être utilisés, stockés et conservés selon des procédures et avec la même diligence que s'ils étaient des biens personnels.

3.1.2. Gestion du personnel
L'évaluation et les modifications des profils personnels doivent être traçables, documentées et codifiées. Dans le cas de nouveaux membres du personnel et de nouveaux postes, les évaluations doivent être effectuées en comparant les différents candidats en tenant compte des exigences de l'entreprise. Le processus de décision ne doit pas être entravé ni souffrir du népotisme. Il doit également être dépourvu de conflits d'intérêts. L'un des objectifs du groupe Alha est d'offrir à chacun des relations professionnelles équilibrées basées sur des tâches appropriées. Ces relations doivent être évaluées selon des critères de mérite. Les personnes représentant le Groupe Alha doivent fournir des services de manière efficace et courtoise, même dans les moments difficiles, dans les limites des dispositions contractuelles. Afin de protéger le Groupe et les collègues méritants, tout comportement professionnel non conforme aux tâches assignées ainsi que tout comportement contraire à l'éthique sera considéré comme négatif. En aucun cas, un environnement professionnel favorisant des comportements répréhensibles ne peut être toléré ou encouragé. Voici quelques exemples de comportements répréhensibles : 
1) Comportement autoritaire, irrespectueux, impoli et trompeur envers des collègues ou son propre personnel (ou le personnel sur le point d'être embauché) ;
2) Comportement intimidant et hostile envers un seul employé ou un groupe de travailleurs ;
3) Autoriser les commentaires à caractère sexuel ou d'autres types de commentaires similaires.

3.1.3. Sponsorships , dons et cadeaux
Aucun cadeau (ou similaire) ne peut être accepté s'il peut être interprété comme dépassant les pratiques commerciales normales ou les actes de courtoisie habituels et s'il vise clairement à obtenir un traitement favorable en relation avec une activité pouvant être liée au groupe Alha. Les cadeaux qui entrent dans cette catégorie et qui, pour des raisons contingentes, ne peuvent être rendus, devront être documentés et remis à la société. Les actes de courtoisie et les cadeaux aux représentants de l'administration publique ou aux fonctionnaires sont autorisés pour autant que leur valeur soit modeste et qu'ils puissent être considérés comme typiques par rapport aux circonstances. La forme et les modalités de ces actes de courtoisie et/ou cadeaux doivent toutefois être telles qu'elles ne compromettent pas l'intégrité et la réputation du groupe Alha et qu'elles ne puissent pas influencer le jugement indépendant des bénéficiaires.

3.1.4. Relations avec l'administration publique, appels d'offres et contrats
Afin de prévenir le risque d'activités illégales et d'attirer l'attention sur les comportements qui peuvent, même potentiellement, conduire à la violation des lois régissant les relations avec l'administration publique et les services du groupe Alha, les bénéficiaires, que ce soit directement ou indirectement par l'intermédiaire d'un tiers, ne doivent pas promettre, réciproquer, accepter (même sous forme de promesse) de l'argent, des cadeaux ou d'autres biens ou avantages sous quelque forme que ce soit qui puisse être utilisée pour faire pression sur eux ou ouvrir la voie à des demandes illicites. Le choix des fournisseurs et des consultants est régi par des processus internes, des appels d'offres, des évaluations techniques et économiques qui se fondent sur la qualité, les caractéristiques techniques des offres, les compétences sous-jacentes et les avantages financiers justifiés par les besoins de l'entreprise. Dans le cas de choix et d'opérations qui ne sont pas inclus dans les procédures standard, une motivation adéquate et un rapport rapide à l'Organe de surveillance (Organo di Vigilanza) sont requis.

3.1.5. Gestion comptable, financière et budgétaire
Lors de la rédaction de documents comptables et budgétaires, tout ce qui n'est pas clair et toute opération qui pourrait potentiellement conduire à une violation des dispositions de la loi, des codes et des principes comptables existants doit être signalé. Les choix techniques et comptables susceptibles d'affaiblir les barrières contre le risque d'activités illégales concernant le capital, les actifs, les droits des parties et la communication d'entreprise doivent faire l'objet d'une attention particulière. Une présentation claire, véridique et transparente des actifs et des finances est le principal objectif à atteindre par les employés chargés de la gestion financière et des rapports administratifs.

3.1.6. Signalement des violations
Afin de créer une conscience sociale et juridique, et afin de mettre en œuvre le modèle, le Groupe Alha, par l'intermédiaire de l'organe de surveillance, protège l'identité de ceux qui signalent des actes illicites ou des violations du code, en les protégeant également de toute forme de représailles, qu'il s'agisse de discrimination directe ou indirecte. La confidentialité de l'identité du journaliste et sa protection sont régies par la loi. La violation des mesures de protection du signalement est sanctionnée, ainsi que l'abus de la procédure de signalement et les cas de signalement non fondé pour cause de malveillance ou de négligence grave.

3.2. Règles de conduite supplémentaires pour les membres du conseil d'administration et du comité exécutif, les auditeurs et les gestionnaires
Dans l'intérêt d'une gestion saine et appropriée du groupe Alha, il est demandé aux directeurs, auditeurs et gestionnaires des sociétés du groupe Alha d'agir conformément à leurs devoirs professionnels avec l'indépendance nécessaire vis-à-vis des intérêts extérieurs afin d'atteindre les buts et objectifs définis par les propriétaires lors de leurs réunions respectives. Il leur est donc demandé de le faire : 
1) d'être - par leur comportement - un exemple de respect des procédures de la société, du modèle et du présent code; 

2) de promouvoir les améliorations organisationnelles, la sécurité, la formation du personnel, les progrès technologiques et la durabilité des processus de la société en conformité avec les directives de la société et des actionnaires ;

3) assurer une communication claire, véridique, vérifiable et appropriée avec les interlocuteurs;

4) évaluer la relation entre l'efficacité professionnelle de chaque employé et sa rémunération afin que la société ne soit pas accablée par des engagements financiers qui ne correspondent pas aux compétences professionnelles et que les individus n'aient pas à faire face à une charge de travail mal rémunérée;

5) communiquer et préciser les cas où il pourrait y avoir conflit entre les intérêts personnels et ceux de l'entreprise;

6) garantir une attribution efficace et effective des pouvoirs et des responsabilités en assurant la traçabilité de chaque processus décisionnel;

7) sensibiliser ses collaborateurs à l'importance de l'utilisation des outils de l'entreprise; 

8) adopter des précautions avec les fournisseurs, en particulier s'ils opèrent dans des pays qui ne respectent pas les normes législatives de l'Union européenne; 

9) adopter immédiatement des mesures correctives en cas de divergence (ou de non-application) des dispositions contenues dans le Modèle et le présent Code; 

10) garantir, lorsqu'il y a connaissance, la protection et la confidentialité de tout dénonciateur ou violation du Code, en assurant l'exclusion de tout type de représailles (directes ou indirectes) à son égard 

11) garantir l'absence de tout type de pression sur toute personne devant faire des déclarations à l'organe de surveillance, aux comités et conseils d'administration des sociétés et aux autorités judiciaires.

4. Les sanctions et l'organe de surveillance 
L'organe de surveillance sera chargé de vérifier que ce code est mis en œuvre et respecté.

4.1. Nomination et caractéristiques générales de l'organe de surveillance 
L'organe de surveillance est nommé par la société holding après adoption des critères d'indépendance et des critères professionnels décrits dans le modèle. Les détails relatifs à la nomination et au fonctionnement de l'organe de surveillance peuvent être fixés dans un protocole de nomination spécial.

4.2. Composition et durée du mandat de l'organe de surveillance 
L'organe de surveillance peut avoir un ou plusieurs membres. Il n'y aura pas moins d'un membre et pas plus de cinq membres qui exerceront leur mandat pendant trois ans. Au moment de la nomination, la société holding devra nommer le président/la présidente de l'organe de surveillance qui sera chargé(e) de le coordonner. Plus précisément, cette personne sera chargée de la coordination de l'organe de surveillance : 
1. Convoquer et présider les réunions de l'organe de surveillance ; 
2. Coordonner ses activités ;
3. Être responsable des relations extérieures ;
4. Signer les documents officiels de l'organe de surveillance et sa correspondance ;
5. Autoriser la publication ou la diffusion de la documentation ;
6. Assister aux réunions de coordination du groupe et être invité en tant qu'observateur aux réunions du conseil d'administration et aux assemblées générales ;
7. Pouvoir déléguer ses fonctions.

4.3. Fonctions de l'organe de surveillance
L'organe de surveillance surveillera l'adoption effective du modèle et du code de déontologie par la société holding et les sociétés qu'elle contrôle. Les contrôles de l'organe de surveillance sur la bonne application du modèle et le respect du code seront effectués régulièrement et peuvent être coordonnés avec d'autres fonctions de la société. L'organe de surveillance sera également chargé d'examiner le respect du modèle, tout écart par rapport à ses dispositions ou les domaines dans lesquels il n'a pas été mis en œuvre. Il est également chargé des initiatives visant à former les destinataires du Code d'éthique, de sa communication et de sa diffusion. En bref, l'organe de surveillance assure un suivi : A. Le respect des dispositions contenues dans le Modèle, le Code d'éthique et les documents connexes par les destinataires et prendra toute mesure corrective ; B. La protection des déclarants, tant en termes de confidentialité que de vérification de l'absence d'actes de représailles ou de discrimination à l'égard du déclarant et, plus généralement, l'utilisation opportune et non abusive de l'outil de déclaration C. Efficacité réelle des dispositions prévues dans le Modèle et le Code d'éthique pour prévenir tout délit ; D. Mise à jour du Modèle ou du Code d'éthique en cas de nouvelles circonstances ou en cas d'inaction et d'absence d'activité manifeste. L'organe de surveillance peut également regrouper les activités de contrôle des sociétés du groupe ainsi que les services chargés de l'élaboration des procédures (tels que le bureau de la qualité) et mettre en place un comité de surveillance unique qui examinera régulièrement l'état du modèle et les mesures à prendre.

4.4. Pouvoirs de l'organe de surveillance
 L'organe de surveillance jouit de pouvoirs d'inspection autonomes et étendus, conférés par une résolution de la société holding. Ces pouvoirs sont reconnus et renouvelés par les différentes sociétés du groupe en adoptant le Modèle lui-même. En général, les pouvoirs de l'Organe de Surveillance peuvent être résumés comme suit :  
- Libre accès, sans aucun consentement préalable des comités et conseils d'administration des sociétés, à toutes les fonctions de la société, à la documentation existante et aux locaux de la société ;  
- Demande et acquisition de toutes les données et informations qu'il juge importantes ;  
- Les directeurs, gestionnaires et autres cadres ainsi que chaque destinataire doivent faire tout leur possible et coopérer avec l'organe de surveillance lorsqu'il exerce ses fonctions d'inspection. Ils seront également tenus de coopérer pour prendre les mesures visant à rétablir le respect du modèle. 
L'organe de surveillance dispose de ressources indépendantes régies par le modèle sur la base de procédures organisationnelles spéciales.

4.5. Rapports, gestion de l'information et confidentialité
Chaque année, l'organe de surveillance présente à l'assemblée générale, aux directeurs et au comité des commissaires aux comptes les programmes résumant les travaux réalisés et exposant le plan d'activités de l'année suivante. L'organe de surveillance informe les comités et conseils de la société holding et des sociétés qui doivent se conformer au modèle de l'état de ses activités, de toute anomalie, des mesures qui ont été prises et des violations effectives, des rapports reçus. Les membres de l'organe de surveillance veillent à la transparence, à la rapidité et à l'exactitude des informations qu'ils diffusent. En outre, ils garantissent la confidentialité des informations qu'ils détiennent, notamment si elles concernent des rapports qu'ils pourraient recevoir sur des violations présumées du Modèle et du Code d'éthique. Toutes les informations détenues par les membres de l'organe de surveillance sont traitées conformément à la législation en vigueur. S'ils ont connaissance d'un délit, ils doivent le signaler immédiatement aux autorités compétentes conformément aux obligations légales. Chaque information, rapport et alerte résultant des activités menées par l'organe de surveillance est conservé dans un fichier électronique ou papier spécifique qui ne peut être consulté que par ses membres. L'identité des personnes qui signalent les faits - selon le modèle, les indications et les obligations de la loi - est protégée et confidentielle, elle n'est pas divulguée à d'autres organes ou fonctions de l'entreprise ou à l'extérieur du groupe. Les membres de l'organe de surveillance doivent s'abstenir de recevoir et d'utiliser des informations confidentielles à des fins autres que celles liées à leurs fonctions.

4.6. Sanctions disciplinaires
L'organe de surveillance a le pouvoir de vérifier les violations du code d'éthique. Toutefois, le département des ressources humaines de la société concernée est chargé des procédures et des sanctions disciplinaires. Le département des ressources humaines agit conformément à la politique disciplinaire de l'entreprise sur la base des dispositions contractuelles, syndicales et légales ainsi que des clauses du modèle. Il imposera également des mesures disciplinaires conformément au critère de proportionnalité prévu à l'article 2106 du Code civil italien, en tenant compte de la gravité objective du fait qui a conduit à l'infraction, du degré de culpabilité, de toute répétition du même comportement ainsi que de l'intention qui sous-tend le comportement lui-même. L'application de la politique disciplinaire et l'émission de sanctions sont indépendantes de la manière dont les procédures pénales, engagées par les autorités judiciaires, sont menées et de leur résultat. L'entreprise en question peut toutefois récupérer ses pertes pour les dommages et/ou la responsabilité qui peuvent découler du comportement des employés en violation du modèle et du code d'éthique. L'organe de surveillance est impliqué dans les procédures disciplinaires, les procédures de signalement ainsi que la vérification des infractions et l'émission de sanctions. Par conséquent, une mesure disciplinaire ne peut pas être déposée ni une sanction disciplinaire émise pour violation du code d'éthique sans en informer préalablement l'organe de surveillance. Pour les consultants, les fournisseurs et les travailleurs contractuels, des dispositions contractuelles fixeront ce qui est requis par chaque société du groupe impliquée dans cette relation de travail. Dans ces cas également, le code d'éthique sera le document de référence sur les comportements demandés par le groupe et ses sociétés.

4.7. Règles finales
Le code d'éthique, avec la politique disciplinaire, est formellement contraignant pour tous les employés. En vertu de l'article 7, paragraphe 1 de la loi 300/1970, il sera affiché "en l'apposant dans un endroit accessible à tous". Il sera également publié sur le site web du groupe Alha et/ou distribué à tous les destinataires sous contrat afin qu'ils en aient connaissance.